Aller directement au contenu
Ministère des Affaires Etrangères de Finlande

Représentation Permanente de la Finlande auprès du Conseil de l'Europe, Strasbourg: Actualités: Actualités

REPRÉSENTATION PERMANENTE DE LA FINLANDE
AUPRÈS DU CONSEIL DE L'EUROPE, Strasbourg


Représentation permanente de la Finlande
31, Quai Mullenheim, 67000 Strasbourg, France
Tel. +33-3-8815 4444, sanomat.ene@formin.fi
English | Français | Suomi | Svenska
Police de caractère normalePolice de caractère plus grande
 
Actualités, 22/12/2010

Noël en Finlande
 

C'est la veille de Noël, et non le jour de Noël, qui marque en Finlande l'apogée des fêtes de Noël. Les familles se réunissent pour l'occasion; les enfants qui ont grandi et quitté le foyer parental s'efforcent de retrouver leurs parents pour le congé. L'heure est à la fête !

Avant Noël

JouluUne période prolixe et gaie d'intense préparation précède Noël en Finlande. Pour l'Eglise, cette fête commence le premier dimanche de l'Avent; mais bien avant, dès le mois d'octobre, d'innombrables occasions ont déjà préparé le terrain - l'esprit de vacances gagne chacun. Au premier rang, on trouve généralement les bazars de Noël.

Durant l'automne, leurs membres se réunissent selon une vieille tradition finlandaise, le plus souvent pour confectionner des décorations de Noël. Ces veillées coïncident avec le début des premières réjouissances de Noël, qui portent l'appellation charmante de Pikkujoulu - littéralement Le Petit Noël - car elles font toujours place à un programme dans l'esprit de Noël: discours, musique et de succulentes spécialités de saison.

Ancré dans les moeurs finlandaises depuis les années 1920, le Petit Noël est un événement que chaque employeur, grand ou petit, organise au profit de ses employés. Chaque organisation projette une petite fête. Les conseils municipaux eux-mêmes peuvent laisser de côté leurs différends, qui s'effacent un instant pour faire place à une soirée dans la bonne humeur. Ils peuvent alors monter une petite pièce, narre un conte d'hiver ou jouer un sketch pour l'amusement de leur personnel.

Le premier dimanche de l'Avent inaugure officiellement la période de Noël; les églises résonnent des accents du Hosanna de Vogler. Et les gens s'assemblent pour l'écouter. Dans tout le pays, les concerts du temps de l'Avent occupent les soirées.

C'est vers cette moment-là que les lumières de Noël viennent illuminer les magasins comme les bureaux. La ville de Pietarsaari, sur la côte ouest de la Finlande, a une rue de Noël (Storgatan), tradition qu'elle perpétue depuis les années 1840.

La Sainte Lucie


LuciaLe 13 décembre, les écoles et les ménages de langue suédoise célèbrent en Finlande la Sainte Lucie, une pratique venue de Suède au début des années 1920. La fête coïncide avec le jour le plus court de l'année, ce qui explique que Lucie, reine de la lumière, jouit d'une telle popularité dans le Nord. A cette occasion, par un scrutin public, la Finlande élit sa Lucie de l'année parmi les adolescentes du pays. Ce scrutin est combiné avec une collecte de fonds de nature caritative. Son produit va à l'organisation de la santé Folkhälsan, aidée de cette manière à lancer et à instaurer de nombreux programmes en faveur de la santé.
 

Le sapin de Noël et le sauna de la veille de Noël


JouluPetit à petit, les décorations de l'Avent viennent parer le décor. Les enfants accrochent leurs calendriers de l'Avent; à la lueur des bougies de l'Avent, les familles commencent le décompte qui conduit à Noël. La première bougie est allumée le premier dimanche, la première et la deuxième le deuxième dimanche et ainsi de suite, jusqu'à la quatrième, le quatrième dimanche, formant ainsi une rangée décroissante. Cette décoration venue, à l'origine, de Suède et d'Allemagne, est arrivée en Finlande dans les années 1930. Les préparations de boulangerie et de pâtisserie sont faites bien à l'avance.

A partir du dimanche qui précède Noël, l'heure est venue de chercher un sapin de Noël, prêt à entrer dans les foyers la veille de la fête; ses plus belles branches sont alors écartées puis décorées. Autre objet du décor, le "himmeli", mobile géométrique fait de fétus de paille, est fait alors son apparition avec, bien sûr, toutes sortes d'autres décorations. Beaucoup placent aussi une gerbe d'avoine pour les oiseaux. Lumières ou bougies, sur l'arbre, sont allumées pour la première fois le jour qui précède la veille de Noël.

Le sauna est indissociable du Noël finlandais; quiconque voyage alors dans la campagne finlandaise verra la fumée s'élever de la plupart des saunas - un signe!

Les traditions
 

C'est la veille de Noël, et non le jour de Noël, qui marque en Finlande l'apogée des fêtes de Noël. Les familles se réunissent pour l'occasion; les enfants qui ont grandi et quitté le foyer parental s'efforcent de retrouver leurs parents pour le congé. La veille de Noël est toutefois, en partie, un jour ouvré: les magasins restent, en effet, ouverts jusqu'à midi. Ceci offre une dernière chance de faire des achats de cadeaux et de mets pour la table.

A midi précise, la "Paix de Noël" est proclamée à Turku, l'ancienne capitale de la Finlande, avec des admonestations et des saluts qui remontent au Moyen-Age. Pour la plupart, les Finlandais écoutent la retransmission de cette cérémonie à la radio ou la regardent à la télévision, ce qui marque le début du festin. De nos jours, la plupart des familles prennent la première partie de leur "réveillon" de Noël à ce moment-là.
Lorsque la nuit tombe, les familles se rendent à l'église, où un office est célébré, vers 5 heures de l'après-midi. Des bougies sont placées, parfois avec une couronne ou un rameau de sapin, sur les tombes des êtres chers disparus.

La veille de Noël, le cimetière finlandais offre un décor à couper le souffle: des milliers de bougies, plantées dans la neige, restent imprégnées dans la mémoire des visiteurs étrangers.


Le Père Noël arrive ! Retour au foyer ! L'excitation grandit pour atteindre bientôt son paroxysme; la famille attend un tout autre aspect de Noël: l'arrivée du Père Noël, le pendant terrestre de Saint Nicolas. La Finlande diffère de la plupart des autres pays en ce sens qu'il se rend en personne dans les foyers, la veille de Noël. Le plus souvent, c'est le père de famille qui endosse la tenue, mais le voisin ou un parent peuvent être de la partie. Les enfants s'habillent, pour la circonstance, de la tenue des petits lutins, aides du Père Noël: bonnets rouges, longue cape rouge, vêtement de coton, lui aussi rehaussé de rouge.

A son arrivée, le Père Noël pose l'immuable question: "Y a-t-il ici des enfants sages? - la réponse, on s'en doute, est toujours un "Oui" enthousiaste.
 

Le Père Noël apporte généralement une grande besace emplie de cadeaux; les enfants lui chantent des chansons et peuvent même danser une ronde autour de lui. Il leur raconte alors son voyage - il vient de loin, du fin fond de la Laponie, un long, long voyage. C'est qu'il vit à Korvatunturi, un mont situé dans l'est de la Laponie. (La radiodiffusion finlandaise l'y a installé, en 1927; depuis, c'est là qu'il a élu domicile). Le Père Noël ne peut se permettre de rester longtemps au même endroit. Dès qu'enfants et parents lui ont chanté leur dernier chant, il reprend son bâton et reprend sa route, chaussé de chausses de feutre et vêtu de fourrures. Ses petits aides s'affairent autour des cadeaux.

La remise de cadeaux de Noël remonte, croit-on savoir, aux premières années du 19ème siècle. Les cadeaux - qui venaient souvent de donateurs - étaient des vêtements ou des victuailles. Dans les premières années du vingtième siècle, les cadeaux produits par l'industrie devinrent communs et se répandirent dans tout le pays. Ces dernières années, les cadeaux confectionnés chez soi sont devenus populaires.
Après cet événement - le plus important, on s'en doute - le repas principal de Noël - autre forme de réveillon - est servi. La table dressée offre le meilleur de ce que la maîtresse de maison peut offrir.
 

Le jour de Noël, qui marque l'apogée de la période des congés dans de nombreux pays, est une sorte d'anticlimax en Finlande. Ce jour est, traditionnellement, considéré comme un jour paisible de dévotion, où l'on va à l'église. Même de nos jours, les églises ne désemplissent pas le jour de Noël, bien que les premiers offices aient lieu à 6 heures du matin. Pourtant, beaucoup préfèrent suivre l'office chez eux, à la télévision. A l'heure actuelle, le jour de Noël est réservé à la famille et aux amis.
Le jour qui suit Noël, est appelé par les Finlandais Tapaninpäivä, la Saint Etienne qui est aussi fériée; on s'adonnait alors aux plaisirs des courses en traîneau. De nos jours, les chevaux sont rares, et c'est chez soi ou dans les restaurants que l'on fait la fête, avec les danses de la Saint Etienne.
La Saint Sylvestre, le Nouvel An est une sorte de répétition de Noël - place, à nouveau, à la bonne chère! Mais la veille du Nouvel An est aussi un moment de magie. On explique à cette occasion les augures de l'année qui s'annonce, à partir d'objets dissimulés sous les tasses, ou encore on interprète le sens de morceaux d'étain fondus à la flamme dans une louche avant d'être jetés dans un seau d'eau froide.

Les formes "sculpturales" qui naissent alors sont suspendues aux murs: les images qu'elles forment avec leur ombre portée préfigurent l'avenir.

Noël s'achève avec la douzième nuit
 

Noël est un festival dont le centre est la famille, en particulier les enfants. C'est la saison qui rappelle ce que l'on a tendance à oublier pendant le reste de l'année, et qui reste pourtant important: les autres, ses racines et les traditions, l'idée de la paix sur terre et de la bonne volonté de tous les hommes.
 
 
 
 
 

 

Imprimer

Mise à jour 22/12/2010


© Représentation Permanente de la Finlande auprès du Conseil de l'Europe, Strasbourg | À propos de ce site | Contact