Aller directement au contenu
Ministère des Affaires Etrangères de Finlande

La Finlande de nouveau dans le peloton de tête dans l’enquête PISA - Représentation Permanente de la Finlande auprès du Conseil de l'Europe, Strasbourg : Actualités

REPRÉSENTATION PERMANENTE DE LA FINLANDE
AUPRÈS DU CONSEIL DE L'EUROPE, Strasbourg


Représentation permanente de la Finlande
31, Quai Mullenheim, 67000 Strasbourg, France
Tel. +33-3-8815 4444, sanomat.ene@formin.fi
English | Français | Suomi | Svenska
Police de caractère normalePolice de caractère plus grande
 
Actualités, 07/12/2010

La Finlande de nouveau dans le peloton de tête dans l’enquête PISA

La compréhension écrite, la culture mathématique et la culture scientifique des jeunes finlandais sont, encore une fois, du plus haut niveau selon l’enquête PISA 2009. Dans la compréhension écrite, domaine principal de l’enquête, les élèves finlandais sont placés à la troisième place par leur moyenne juste après Shanghai, qui n’appartient pas à l’OCDE, et la Corée. Dans le domaine de la culture mathèmatique, le résultat moyen de la Finlande était au second rang parmi les pays membres de l’OCDE et au sixième parmi tous les pays participants. Seuls Shanghai, Singapour, Hongkong, la Corée et Taïwan se sont placés devant la Finlande. Pour la culture scientifique, le résultat des jeunes finlandais était au second rang juste après Shanghai.

Compréhension écrite

Les compétences en compréhension écrite des jeunes finlandais se sont légèrement affaiblies, mais le résultat est cependant du plus haut niveau dans l’OCDE

Les moyennes nationales pour la compréhension écrite montrent que les compétences en compréhension écrite des jeunes finlandais sont toujours du plus haut niveau parmi les pays membres de l’OCDE. En comparaison de l’évaluation de l’année 2000 (lorsque la compréhension de l’écrit avait été le domaine principal de l’enquête pour la dernière fois), le nombre de points obtenus pour la compréhension écrite est toutefois en légère baisse. Le nombre d’élèves ayant de faibles compétences en compréhension écrite est passé de 7 % à 8 % et le nombre d’élèves ayant d’excellentes compétences en compréhension écrite a baissé de 18 % à 15 %. Le nombre d’élèves qui sont d’excellents lecteurs dépasse toutefois toujours nettement en Finlande la moyenne des pays membres de l’OCDE.

Différences dans la maîtrise des divers secteurs des compétences en compréhension écrite

Les compétences en compréhension écrite des jeunes finlandais se sont affaiblies clairement dans les secteurs concernant les compétences en recherche d’information ainsi que la compréhension et l’interprétation de l’écrit. En revanche, le résultat des jeunes finlandais est resté quasiment inchangé en ce qui concerne la réflexion et l’évaluation de l’écrit par rapport à l’année 2000.

Avance considérable pour les filles dans la compréhension écrite

Dans l’évaluation PISA 2009, les filles lisaient mieux que les garçons dans tous les pays. En Finlande, la différence en faveur des filles était la plus importante de tous les pays membres de l’OCDE. Parmi les faibles lecteurs, il y avait nettement davantage de garçons que de filles. De la même manière, la part des filles était supérieure à celle des garçons parmi les excellents lecteurs. Les filles sont également plus actives que les garçons dans la compréhension écrite.

Intérêt et maîtrise des stratégies importants dans la compréhension écrite

Les bonnes compétences en compréhension écrite sont associées en Finlande notamment aux attitudes des jeunes vis-à-vis de la lecture, à la maîtrise des stratégies de lecture et à la diversité de la lecture. Ces facteurs expliquent pour une plus grande part que pour la moyenne des pays membres de l’OCDE, la variation des compétences en compréhension écrite des jeunes finlandais. Par contre, le statut socio-économique de l’élève lié au capital financier, culturel et social de la famille expliquait moins la variation des compétences en compréhension écrite des jeunes en Finlande qu’en moyenne dans les pays membres de l’OCDE.

Les différences entre les écoles sont toujours minimales

Les différences entre les écoles finlandaises pour les compétences en compréhension écrite sont toujours minimales. Dans l’évaluation PISA 2009, la part de la variation entre les écoles ne constituait en Finlande que 8 % de la variation totale. Cette part est la plus petite de l’évaluation internationale bien que les différences entre les écoles soient en légère hausse par rapport à l’évaluation de l’année 2000. La part des écoles sur la variation des compétences en compréhension écrite des élèves était alors de 5 %.

Mathématiques et sciences

Compétences mathématiques inchangées, légère baisse pour les sciences

La culture mathématique des jeunes finlandais se situe toujours à un niveau élevé, avec une distribution égale. Les compétences mathématiques sont au même niveau qu’en 2003 lorsque les mathématiques constituaient le domaine principal de l’enquête. La part des élèves faibles en mathématiques était en Finlande la plus petite de tous les pays membres de l’OCDE. Les compétences en sciences se sont pour leur part affaiblies modérément depuis 2006, l’année consacrée particulièrement aux sciences naturelles. Malgré cela, les compétences en sciences des jeunes finlandais sont toujours du plus haut niveau parmi les pays membres de l’OCDE.

Elargissement de l’enquête PISA, qui compte déjà 65 participants
 

L’enquête PISA est destinée à étudier comment les jeunes âgés de 15 ans maîtrisent les compétences et les savoir-faire importants pour la société de l’avenir, la modification de la vie professionnelle et la vie de haute qualité. Cette enquête est réalisée tous les trois ans dans les domaines de la compréhension écrite, de la culture mathématique et de la culture scientifique. Lors de la première année d’enquête (2000), 32 pays avaient participé à l'enquête PISA. 65 pays/régions ont participé à cette quatrième évaluation en 2009. Le second cycle PISA a commencé en 2009 par l’évaluation de la compréhension écrite.

La compréhension écrite est définie, dans la PISA, comme étant la compréhension, l’utilisation et l’évaluation de textes écrits ainsi que l’engagement dans leur compréhension écrite afin d’atteindre les objectifs du lecteur, de développer ses compétences et son savoir-faire et de participer à la vie sociale.

L’objet principal de la PISA n’est pas d’évaluer la réalisation des objectifs fixés pour les programmes d’enseignement de l’enseignement de base et la maîtrise des contenus, mais les compétences et les capacités des élèves dans des situations qui se rapprochent le plus possible des besoins de la vie quotidienne réelle.

En Finlande, 203 écoles ont été sélectionnées comme échantillon pour l’enquête PISA 2009 (Programme for International Student Assessment). L’échantillon a compris 6 415 élèves. Parmi ces élèves, 91 % ont fait les exercices. En Finlande, l’enquête a été réalisée par l’Institut de recherche de la formation de l’Université de Jyväskylä (Jyväskylän yliopiston Koulutuksen tutkimuslaitos).

 

La publication PISA 2009 -tutkimuksen ensituloksia (Premiers résultats de l’enquête PISA 2009) (en finnois) et autre documentation se rattachant à cette enquête peuvent être trouvées à l’adresse Internet du Ministère de l’Education et de la Culture : www.minedu.fi/pisa

 

 

 

Imprimer

Ce document

Mise à jour 07/12/2010


© Représentation Permanente de la Finlande auprès du Conseil de l'Europe, Strasbourg | À propos de ce site | Contact