Aller directement au contenu
Ministère des Affaires Etrangères de Finlande

Le réflecteur, une assurance vie de style inventée en Finlande - Représentation Permanente de la Finlande auprès du Conseil de l'Europe, Strasbourg : Actualités : Actualités

REPRÉSENTATION PERMANENTE DE LA FINLANDE
AUPRÈS DU CONSEIL DE L'EUROPE, Strasbourg


Représentation permanente de la Finlande
31, Quai Mullenheim, 67000 Strasbourg, France
Tel. +33-3-8815 4444, sanomat.ene@formin.fi
English | Français | Suomi | Svenska
Police de caractère normalePolice de caractère plus grande
 
Actualités, 07/02/2011 | Ambassade de Finlande, Paris

Le réflecteur, une assurance vie de style inventée en Finlande

Lorsque les soirées d’automne se font plus sombres en Finlande, on sort les réflecteurs des armoires. Il y a cependant peu de gens qui savent que la loi le prescrit. En vertu de la loi sur la circulation routière de 2003, tout piéton qui se déplace sur des voies non éclairées doit utiliser un réflecteur. Malgré cela, il n’y a environ qu’un piéton sur deux qui l’utilise.

Pour de nombreuses personnes, il est surprenant que le réflecteur pour piétons soit une invention finlandaise. Le père du réflecteur est Arvi Lehti, un fermier qui a commencé à fabriquer des réflecteurs triangulaires en plastique ménager pour les bétaillères dans les années cinquante. Au cours des années 1960, la police finlandaise et le Liikenneturva (Organisation finlandaise de sécurité routière), concernés par la sécurité des piétons, prirent contact avec la société Talmo de monsieur Lehti.

Arvi Lehti assembla les deux moitiés d’un réflecteur pour véhicule et y ajouta un crochet – l’invention qui sauve la vie était née ! Avec la demande croissante de réflecteurs, on commença à produire d’autres modèles. Le modèle classique en forme de flocon de neige fut dessiné par le fils d’Arvi Lehti, Taisto Lehti. Ce dernier devint plus tard le directeur de Talmu.

Cela vaut vraiment la peine d’utiliser un réflecteur. Selon les commissions d’enquête qui sont chargées des accidents de la route, un réflecteur aurait pu sauver la vie d’un piéton sur quatre qui a perdu la vie dans un accident dans le noir. Un piéton qui se promène sans réflecteur peut être vu avec des feux de croisement à une distance d’environ 40 mètres tandis qu’un piéton qui porte un réflecteur peut être vu à 150 mètres. Dans ce cas, un automobiliste a beaucoup plus de temps pour réagir.

Quand le réflecteur est beau, on a envie de le porter

Avant, les réflecteurs étaient assez banals et les gens devaient se contenter des réflecteurs publicitaires de sociétés ou d’organisations. Au cours des dernières années, l’assortiment des réflecteurs s’est considérablement élargi et l’enthousiasme pour l’utilisation d’un réflecteur s’en est accru.

Heijastin2Design Paola Suhonen

 

 

Les concepteurs se sont également enthousiasmés. Notamment Eero Aarnio et Paola Suhonen, - cette dernière  est connue pour sa marque Ivana-Helsinki -  ont dessiné des réflecteurs. Au printemps 2010, Liikenneturva a organisé un concours pour lequel on recherchait des idées nouvelles et innovatrices pour des réflecteurs.

Mais il faut bien faire attention à ce que le réflecteur ne soit pas seulement beau mais remplisse également sa fonction. Un réflecteur approuvé comporte une marque CE et le code EN 13356, qui indiquent que ces produits sont conformes aux normes européennes. Il existe également des réflecteurs qui sont beaux mais qui ne sont pas suffisamment visibles dans le noir.

L’emplacement du réflecteur est important

L’endroit où l’on accroche le réflecteur est également important. Le meilleur endroit est du côté droit, environ à la hauteur du genou. Il est avisé de placer une broche réfléchissante sur la manche de sa veste plutôt que sur le revers. Les réflecteurs que l’on voit le mieux sont ceux qui sont suspendus et qui bougent. Il est bon d’utiliser plusieurs réflecteurs.

La mode des réflecteurs n’a pas encore été adoptée ailleurs dans le monde. Les adultes font souvent en sorte que les enfants ou les animaux familiers par exemple soient visibles en utilisant des vestes ou des bandes réfléchissantes, mais ils oublient de se rendre eux-mêmes visibles. La société finlandaise Saintex Oy exporte des réflecteurs design vers la Suisse et le Japon. En outre, il est possible de commander leurs produits via Internet, mais provisoirement uniquement en finnois.

Cet article a précédemment été publié sur le site Internet de l’ambassade de Finlande à Berlin.

Pour plus d’information:
Liikenneturva - Pedestrian's reflector (Anglais)
Reflector Guide (Anglais)
Kukkakukka (Anglais)
Heijastinkauppa (Finnois)

 

 

Imprimer

Mise à jour 07/02/2011


© Représentation Permanente de la Finlande auprès du Conseil de l'Europe, Strasbourg | À propos de ce site | Contact